Chargement Évènements

« All Évènements

  • Cet événement est passé

The Atlantic Pyrenean Tour 2018

9 septembre 2018 - 14 septembre 2018

Navigation Évènement

Si loin, si proche…

 

Pour moi, comme pour bien d’autres, tout a commencé par une inquiétude : mon équipage allait-il être retenu parmi les 80 autorisés à participer à l’Atlantic Pyrenean Tour 2018 ? J’avais entendu tant de belles histoires autour des éditions précédentes de ces rallyes que je me devais d’y participer. Si c’était écrit dans mon esprit, et cela d’autant plus que j’adorais la région où allait se dérouler cet événement, mon équipage ne l’était pas forcément sur la liste des organisateurs… 

 

La première grande joie fut donc quand j’ai obtenu l’indispensable sésame actant de ma participation. Je me suis empressé d’aller en avertir mon adorable compagne, alias ma Morgan, caressant son capot comme on le ferait avec un chien fidèle pour lui signifier son amour. Cette fois, c’était certain, nous allions enfin nous joindre à la meute de ses sœurs à 4 roues et de ses cousines à 3 roues pour un voyage qui s’annonçait sous les meilleurs auspices !

 

Dans les semaines qui suivirent, j’ai passé beaucoup de temps à étudier la région, son histoire et sa géographie. Et aussi à tenter d’imaginer les sensations que j’allais vivre à bord de ma Morgan partie à la découverte de territoires où ses roues n’avaient encore   jamais foulé l’asphalte.

 

Le grand jour est enfin arrivé. Ce n’est pas sans émotion que j’ai rallié l’hôtel Beaumont, en plein centre de Pau. Nous y sommes arrivés tard dans la soirée, fourbus mais heureux. L’aventure partagée allait enfin démarrer dans quelques heures. L’eau de la douche eut sur moi un effet incroyable : non seulement elle semblait effacer tous les stigmates du voyage, mais, vivifiante, elle ravivait en moi le désir de partir, de rouler plus et encore, d’explorer de nouveaux horizons. Ce à quoi j’allais goûter après quelques heures à peine d’un sommeil réparateur.

 

Le lendemain, en sortant de l’établissement cossu, j’ai eu la surprise de découvrir, coincée entre deux roadsters classiques, une rarissime Aero 8 GT de couleur orangée, immatriculée “Mogie GT”. A cet instant précis, j’ignorais toujours que la belle allait non seulement nous accompagner durant tout le périple mais qu’elle serait pilotée par Steve Morris en personne, CEO de la MorganMotor Company ! Un personnage passionné haut en couleur avec qui j’ai eu par la suite la chance d’échanger de nombreuses conversations intéressantes, dans une atmosphère détendue. Un fameux bonhomme qui rassure quant à l’avenir et aux orientations futures de la marque.

 

Road-book en main, je m’installe au volant pour sillonner des routes inconnues sur plus de 900 km (914,160 km pour être précis) répartis sur 4 jours. Au programme du premier parcours, 149 km prévus pour la matinée, suivis de 146 km dans l’après-midi : une jolie entrée en matière. Nous quittons Pau en direction de Bosdarros par la N134. Beaucoup de choses intéressantes vues mais si je ne devais en retenir qu’une, ce serait la beauté du Pic du Midi dépassé avant la pause du repas.

 

Plus tard dans la journée, la ballade de l’après-midi nous a emmené à Boltana où nous avons logé dans une somptueuse demeure. C’est avec les yeux emplis d’images fabuleuses composées de vastes décors traversés par des routes au tracé scénique que j’ai facilement trouvé le sommeil, sans avoir à recenser les nombreux moutons croisés. Et aussi sans m’imaginer un instant de ce qu’il me restait à découvrir. Et à vivre.

 

La journée de mardi était constituée d’un parcours 100% espagnol, riche d’une distance de près de 260 km qui allait nous mener à Pampelune, célèbre pour sa course de taureaux disputée lors des fêtes de San Fermin en juillet. Je vous ferai grâce d’une collection d’adjectifs aussi sirupeux qu’inutiles quant au côté unique des paysages traversés pour me contenter de signaler ici… l’excellence de la cuisine du traiteur Nuzzo !

 

Le mercredi devait nous ramener en France, plus exactement au célèbre Hôtel du Palais situé en front de mer face à l’Atlantique. Un merveilleux 5 étoiles sans lequel Biarritz ne serait plus tout à fait Biarritz et dans lequel nous avons passé 2 nuits. C’est là en effet que nous avons posé nos valises, dans un endroit sublime dont le parfum d’histoire régale mes sens aujourd’hui encore.

 

Contrairement aux autres jours, le parcours de mercredi n’était pas un tracé reliant un point A à un point B, mais s’avérait une boucle qui allait passer notamment par Irouléguy, village basque connu pour son vignoble réputé pour être un des plus petits de France, avant de rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port, très jolie petite bourgade située au confluent de la Nive et du Laurhibar, puis nous (re-)conduire en Espagne avant de redescendre sur Biarritz. Moins de kilomètres au compteur certes (135 km environ) mais un pur régal pour les yeux.

 

Voilà. Il y aurait certes bien d’autres choses à dire, à raconter, mais d’une manière très égoïste, je préfère les garder pour moi, comme ce moment de fou rire devant le personnage déguisé en radar très mobile. Une autre raison aussi me pousse à ne pas être trop bavard : la qualité du film tourné, retraçant nos péripéties, et dont les images se suffisent à elles-mêmes.

 

Quant à moi, il me reste à vous remercier tous, organisateurs comme participants, de m’avoir donné de vivre ce moment exceptionnel de communion avec la nature… et ma Morgan ! Une aventure hors du commun que je ne suis pas prêt d’oublier et qui, très sincèrement, a dépassé toutes mes attentes.

Détails

Début :
9 septembre 2018
Fin :
14 septembre 2018